SPUC  Foot Saint Pée : site officiel du club de foot de ST PEE SUR NIVELLE - footeo

Viens voir les parisiens

23 janvier 2018 - 10:14

voir les techniciens, voir les comédiens qui s'amusent bien...(tu parles Charles).

Les parisiens nous ont montré leurs limites face à des lyonnais aux caractères bien trempés. Quand on oppose la technique au physique, il faut y mettre un peu d'impact pour pouvoir imposer sa technique. Il est vrai que l'attentat de Lopes sur le petit Kilian laisse des traces dans les têtes, c'est certain, mais au lieu de réagir les parigots ont subi, se sont fait manger comme des fio... (désolé mais le terme est juste). Ce n'est pas la première fois et probablement pas la dernière si  les arbitres ne réagissent pas (leur devoir est de protéger l'intégrité des joueurs) quand le jeu est beaucoup trop dur, au delà de la limite. Mais cela donnera certainement beaucoup de mauvaises idées aux futurs adversaires des parisiens. Le Real en premier lieu car Zidane n'a pas la même analyse que le pauvre Unaï ( sa pauvreté n'est pas en rapport avec son salaire). Zizou aura appris beaucoup sur ce match à Lyon. Nul doute qu'à Madrid les franciliens vont subir une pression terrible de la part des joueurs et des supporters pour faire craquer une nouvelle fois un Silva (s'il daigne jouer un gros match sans couche culotte), un Lo Celso transparent dans le combat physique (muscles ton jeu Lo), un Draxler omni-absent dans l'engagement physique,, un Kurzawa à la limite de la rupture... Pas un seul bleu et rouge pour sonner la révolte en dehors de quelques velléités verbales face à l'arbitre (Alvès). Il ne vous aura pas échappé non plus le manque de communication entre la défense et Aréola (c'est troublant à ce niveau).

Les gars ont besoin de jouer à leur rythme, n'aime pas se faire marcher dessus, certains perdent leurs moyens (tous leurs moyens), ça sent la saumure.

Le coach alignant Di Maria à gauche et Mbappé à droite sans tenir compte des latéraux adverses (Mbappé aurait fait l'amour à Rafael sans préliminaires à plusieurs reprises). La sortie de Veratti à un moment clé pour le remplacer par Pastore. Un Lo Celso au bout du rouleau après 75 minutes qui doit laisser échapper Depay dans les arrêts de jeu. Coach Unaï signera bientôt des autographes à Fontarrabia sur la terrasse du bar du village.

Le match aller contre le Real sera capital et on a bien du mal à les voir se sortir de ce piège physique à n'en pas douter.

SALUT LES FOOTEUX J AI PAS QUE CA A FOOT (elle est ou la cédille?)

Commentaires

BOUTIQUE SPUC FOOT

COMMANDEZ VOS ARTICLES AVANT LE 30 MAI 2018